Les Étapes du Detailing

en 7 étapes ou à la carte

01 Prélavage

– Pulvérisation d’un agent de prélavage ultra moussant par le biais d’une lance (Foam Lance) cette étape consiste à relever les poussières et ramollir les taches avant le lavage. La grosse mousse que l’on voit sur les vidéos ou photos n’est pas là que pour l’aspect spectaculaire de la chose. Cette mousse permet aux agents actifs de faire leur travail lorsqu’ils sont fixés sur la carrosserie.
– Passage aux pinceaux sur toutes les parties sinueuses et difficiles d’accès. Autour des siglages, sur les joints et interstices entre les éléments…
– Avec un second pinceau spécifique pour les jantes, on passe sur les écrous, dans les trous, et tous les endroits difficiles d’accès…
– Une fois que la mousse à couler, on rince avec un nettoyeur haute pression à eau chaude de préférence…

02 Lavage technique des deux sceaux

– Le lavage à la main doit être réalisé de manière méthodique avec 3 sceaux distinct en réalité.
– Le premier sceau va nous servir à laver les jantes. Il doit être grand et pourvu d’un Grit-guard qui permet de ne pas resalir le gant ou le pinceau pendant le rinçage. Le gant sera passé sur les grandes surfaces de la jante et uniquement sur les jantes, en aucun cas vous ne devez passer ce gant sur la carrosserie. Les brosses et pinceaux quant à eux vous permettront d’atteindre les endroits les plus difficiles d’accès sans démonter les roues.
– Le second sceau qui souvent est relié au troisième servira au rinçage des accessoires de lavage comme les pinceaux et les gants équipé aussi de Grit-Guard, on plonge le gant dans le sceau qui est rempli d’eau propre, on le frotte au fond, les particules se détachent et restent au fond… on essore le gant puis on le plonge dans l’autre sceau pour le remplir de savon… ainsi le gant ne dépose pas de saleté sur la carrosserie au risque de la rayer.
– Le troisième sceau quant à lui est pourvu d’un Grit-Guad et est rempli de savon. On plonge le gant dedans lorsqu’il est bien rincé, on l’imbibe de liquide savonneux et on l’applique sur la carrosserie de manière délicate et lente pour retirer les dernières saletés et surtout le film routier qui lui ne part pas avec le nettoyeur haute pression.
– Une fois le gant passé partout, on rince correctement toute les surfaces à l’aide du nettoyeur haute pression jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien sur la carrosserie et les jantes.

03 Décontamination chimique et mécanique à la barre d’argile

– La décontamination est une étape incontournable. Certaines impuretés ne se décollent pas du véhicule sans produits spécifiques. On utilise alors pour cette étape dite chimique, 2 produits que l’on va appliquer avec modération car leurs agents actifs ne sont pas toujours sans conséquences sur certaines parties du véhicule.
– Décontamination Ferreuse (Iron) on pulvérise ce produit sur les flancs du véhicule pour retirer les toxines ferreuses et poudres de plaquettes de freins. Ce produit est reconnaissable car il dégage une très forte odeur désagréable et une fois en contacts avec des toxines il devient violet. On peut alors rincer le produit de manière abondante pour éviter d’abimer la surface traitée.
– La décontamination du goudron et des toxines pétrolifères (Tarx) cette décontamination se fait localement avec un sprayer et du produit dilué à l’eau. On le laisse agir quelques instants. La toxine se dissout, on peu alors rincer longuement pour évacuer le produit.
– La décontamination mécanique à la barre d’argile est longue et fastidieuse, car elle est l’ultime étape obligatoire à produire avant le polissage du véhicule. Elle se passe à l’aide d’un produit lubrifiant et une barre d’argile qui possède des propriétés abrasives plus ou moins importantes selon les modèles. Il faut la passer sur toutes la carrosserie et les vitres pour retirer les dernières saletés incrustées plus profondément dans le vernis. Quand on a fini on rince et on souffle le véhicule pour le sécher complètement avant l’étape de correction du vernis.

04 Polissage de Correction

– Le polissage de correction est difficile et ne se fait pas à la légère car on enlève une épaisseur de vernis. De ce fait on doit prendre des précautions pour ne pas trop creuser au risque d’atteindre la peinture.
– Le polissage se passe en 2, 3, voir 4 passes… selon le degré de rayure a supprimer. Il est important de mesurer l’épaisseur de vernis pour être sûr de ne pas faire de bêtises.
– Si vraiment le vernis a besoin d’énormément d’attention, on vous préconisera le poly-lustrage qui consiste à attaquer directement au ponçage pour descendre plus profond directement. Tout le monde ne propose pas ce service car il est réservé aux professionnels avertis. Le résultat quand a lui est plus qu’exceptionnel.
– Entre chaque passe de polissage, il est indispensable de dégraisser la carrosserie pour supprimer tous les résidus et huiles de la crème de polish sans quoi vous serez vite mis en défaut.
– Pour ces étapes de polissage nous utilisons généralement des polisseuses de type rotative et des pads en laine qui ‘’cut’’ très fort.

05 Lustrage de finition

– Le lustrage est obligatoire après le polissage, il redonne au vernis son brillant et prépare la carrosserie a la couche de protection.
– Il permet aussi de supprimer quelques micros rayures et hologrammes souvent causés pendant la dernière étape de polissage.
– Le lustrage se fait à faible vitesse avec une polisseuse orbitale type ‘’dual action’’

06 Application de protection sur le vernis

– Cette étape consiste à appliquer un agent protecteur pour tenir le vernis à l’abri des alcalins, pluies acides, le sel, les fientes d’oiseaux, les rayons UV, le film routier etc… mais surtout il permet de rendre les lavages plus faciles car la saleté à beaucoup de mal à s’incruster sur le vernis.
– Il y a deux familles de protections ! la cire et les protections céramiques.
– Les cires naturelles à base de Carnauba sont très appréciées car elles dégagent une chaleur sur la teinte et protègent très bien les vernis pendant une période généralement comprise entre 3 et 8 mois.
– Les protections Céramiques quant à elles ont une durabilité pouvant aller de 1 à 9 ans. Cela dépend du kilométrage que l’on va parcourir et surtout de l’entretien périodique que l’on va exercer sur le véhicule. Evidement avec ce genre de produits, le lavage est un jeu d’enfant à condition qu’on respecte les règles de bases.
– Toutes les parties du véhicule sont passible d’être protéger par ces protections.

07 Finitions et maintenances

– Une foi toutes les étapes exécutées, il est important de faire le tour du véhicule en le laissant reposer 10 à 12 heures. Parfois certaines taches apparaissent, il est alors important de repasser quelques instants sur ces parties du véhicule et de repasser certains produits ou d’essuyer quelques imperfections invisibles avant total évaporation de certains produits.
– Une fois le véhicule parfaitement nettoyer et prêt a partir, nous passons un rehausseur de lustre. Il aura vocation d’apporter un coup de boost à la protection posée et fera son petit effet pendant les 3 premiers mois… nous préconisons de passer ce produit à base de silice une fois tous les 3 mois pour redonner un coup de peps sur le vernis. Ces agents sont ultra hydrophobes et booster de brillance. Evidement il va de soit qu’a près ce genre de travail sur votre voiture, elle ne verra plus jamais un rouleau de sa vie.

Nous ne laissons pas l’intérieur sans reste …

Le nettoyage et l’entretien de l’intérieur de votre voiture est tout aussi important que la carrosserie et demande une attention particulière.
Assujettit aux bactéries, il faudra une fois de temps en temps le désinfecter.

Étape 1

Aspiration de toutes les surfaces
Aspiration des buses d’aérations
Aspiration du ciel de toit

Étape 2

Application d’un dégraissant sur les plastiques avec une micro fibre dédiée.
Dans certains cas on s’aide d’un nettoyeur vapeur qui sera très apprécié pour tuer les bactéries dans les aérations.

Étape 3 (intérieur cuir) 

Dégraissage des cuirs (surtout le volant, les panneaux de portes et les accoudoirs qui sont en contact direct avec notre peau.).
Nourrissage
Protection

Étape 3 (intérieur tissu) 

Pulvérisation d’un nettoyant tissu puissant.
Brossage à la brosse souple pour faire mousser et remonter toutes les impuretés.
Aspiration par injection extraction d’un liquide de rinçage et de lavage.
Aspiration et séchage.
Application d’un destructeur d’odeur.
Application d’un parfum d’habitacle concentré.
Protection ou imperméabilisation des sièges et moquettes.

Étape 4

Nettoyage des vitres.
Application d’une protection hydrophobe à l’extérieur.
Application d’un anti buée à l’intérieur.

Votre auto ressortira du centre, plus belle que le premier jour. Toutes ses prestations sont ajustables à la carte.
Vous pouvez faire des lavages d’appoint au centre au coup par coup ou sous forme d’abonnement.